chaturbate squirt hardcore porno

chaturbate Ă©jaculation fĂ©minine porno hardcore Bonjour. Je suis Gökay d’Izmir. J’ai 23 ans maintenant, 1,83 cm de haut, 89 kg, j’ai un physique volumineux. L’Ă©vĂ©nement que je vais vous raconter s’est produit il y a 8 ans. FrĂšre Yuksel Ă©tait un homme mariĂ© mais coquet qui avait un cybercafĂ© chez mes tantes Ă  l’Ă©poque (il avait 35 ans cette annĂ©e-lĂ ), environ 1,75 cm, 70-75 kg, pas trĂšs beau mais avec du charisme, qui baisait qui volait et courait, mariĂ© mais tellement coquet. Sa femme nommĂ©e Halime (33 ans cette annĂ©e-lĂ ) Ă©tait une trĂšs belle femme d’environ 1,65 de hauteur, 58-60 kg avec des hanches rebondies, de gros seins et bien soignĂ©e. De toute façon, je traĂźnais constamment dans ce cafĂ© Ă  ce moment-lĂ . Nous Ă©tions trĂšs intimes avec frĂšre YĂŒksel. FrĂšre YĂŒksel me disait tout. Bien qu’il y ait une diffĂ©rence d’Ăąge entre nous, nous Ă©tions officiellement deux amis proches. DĂ©c. Parfois, il quittait le magasin pour sa femme et sortait rĂ©parer des ordinateurs. Il ne venait pas avant ce soir. Il m’a dit: “Dans le magasin, votre belle-sƓur vous est Ă©galement confiĂ©e.”il disait. J’Ă©tais aussi trĂšs intime avec la tante. J’Ă©tais dans et hors de leur maison. YĂŒksel abiy bhabha avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© surpris en train de baiser une femme chez eux, dans leur chambre. Mais elle a dĂ» pardonner parce qu’elle Ă©tait enceinte.

De toute façon, allez, allez, YĂŒksel, mon frĂšre, nous Ă©tions Ă  nouveau seuls dans le magasin un jour oĂč nous conduisions parce qu’il baisait ce qui allait arriver, baisait ce qui allait arriver. Une femme est venue. TrĂšs sexy, bien habillĂ©e, pleine de preppy. Mais si vous ĂȘtes une bite, cela prolongera votre vie de 10 ans. Il s’est assis devant un ordinateur. Nous avons Ă©galement une conversation avec YĂŒksel abi. aprĂšs 15 minutes, yĂŒksel abi: “Gökay, tu sors devant la porte pendant une demi-heure. Si quelqu’un vient, faites-moi sonner.”dit-il. Et il m’a emmenĂ© devant la porte et a verrouillĂ© la porte. De toute façon, ça fait environ 20 minutes, ce n’est pas arrivĂ©, j’ai vu tante arriver. Je fais voler YĂŒksel abi, il ne l’ouvre pas et ne s’occupe pas. Je frappe Ă  la porte “” Belle-soeur arrive!”Je dis. “Attends, on y est presque, mon entraĂźneur.”il dit. (Le pĂ©chĂ© est parti de moi!) J’ai dit intĂ©rieurement. La belle-sƓur est arrivĂ©e. Mais je ne peux vous dire comment les gĂ©missements viennent de l’intĂ©rieur. Pendant que je parlais ” ” YĂŒksel abi est restĂ© Ă  l’intĂ©rieur, la clĂ© s’est cassĂ©e…”bla, bla, la porte s’est ouverte, YĂŒksel abi est sorti. Il a emmenĂ© la tante et ils se sont avancĂ©s. Et puis cette merveilleuse nana est sortie par la porte avec sa boĂźte de vitesses en dĂ©sordre et s’est enfuie. Le frĂšre et la belle-sƓur de YĂŒksel sont venus comme si de rien n’Ă©tait. “Qu’y a-t-il, frĂšre?J’ai dit. “Oh! Je l’ai eu pas cher, fils.”dit-il. Mais qu’a-t-il dit, mĂȘme si tante a entendu ces sons, elle n’a pas fait de bruit, je ne me suis pas demandĂ©, en fait.

Une semaine ou deux plus tard, YĂŒksel abi est allĂ© Ă  Istanbul pour voir un nouveau salon de l’informatique et est sorti pour acheter. Quand il est parti, il m’a dit: “Gokay, je suis parti pour une semaine. Belle-soeur, les filles, le magasin vous est confiĂ©. Les poussins m’attendent.”il a dit” et est parti. Tante et moi Ă©tions au magasin ce jour-lĂ . Il n’y avait pas de clients non plus. Nous nous sommes assis et avons eu une conversation mutuelle. “Tu viens de voir ce que ce fils de pute que tu appelles frĂšre a fait Ă  sa femme de 15 ans comme une rose?”dit-il. Et je mens Ă  l’idiot, genre, ” Quel beau-frĂšre?J’ai dit. “Ne sois pas idiot, Gokay. Qui sera-ce? Il va ĂȘtre mon mari, connard.”dit-il. “Mais je sais que je vais le lui faire. Je me vengerai de lui de la mĂȘme maniĂšre. Mais avec qui?”puis soudain, il a commencĂ© Ă  me regarder. Je ne comprends pas pourquoi tu regardes. Il le dit probablement avec colĂšre, j’ai dit que je l’avais dĂ©passĂ©.

Mon tĂ©lĂ©phone a sonnĂ© le soir. Appelant YĂŒksel abi: “Mon fils, ta tante a peur. Si vous n’avez pas d’horaire le soir, allez rester avec nous. Il a appelĂ© directement au travail, bon sang.”dit-il. Et j’ai dit de bonne foi “ ” D’accord, mon frĂšre. Je reste.”J’ai dit, il a raccrochĂ©. Nous avons fermĂ© le magasin vers 00h30 du soir, tante et les filles (les filles du frĂšre de YĂŒksel, Cansel, ont le mĂȘme Ăąge que moi, Cansel Ă©tait malade, Meltem avait 11 ans cette annĂ©e-lĂ ) sont rentrĂ©es chez elles. ImmĂ©diatement, les filles se sont couchĂ©es dans leurs chambres. Tante m’a dit: “Gokay, assieds-toi et regarde la tĂ©lĂ© ou quelque chose comme ça. Je vais entrer et sortir de la douche.”dit-il. Et j’ai dit: “D’accord, tante.J’ai dit. Je n’avais toujours rien de mal qui me passait par la tĂȘte. Mon seul fantasme Ă©tait de baiser Cansel. Quoi qu’il en soit, 10 minutes plus tard, tante est sortie en peignoir. Il est venu et s’est assis Ă  cĂŽtĂ© de moi. La taille de la robe Ă©tait nouĂ©e. Mais son dĂ©colletĂ© incroyable et ses jambes lisses, qui ressemblaient presque Ă  sa chatte avec sa jupe s’ouvrant Ă  droite et Ă  gauche, Ă©taient exactement Ă  20 cm Ă  cĂŽtĂ© de moi. MĂȘme nos jambes Ă©taient en contact les unes avec les autres.

Tante a soudainement dit: “Gökay, je suis trĂšs fatiguĂ©e aujourd’hui. Vas-tu me frotter le dos si je m’allonge?”dit-il. Et j’ai dit: “D’accord, tante, allonge-toi.J’ai dit. Tante Halime se leva, me prit par le bras et me conduisit dans la chambre. Il a enlevĂ© sa robe avec un claquement de dos vers moi. Il n’y avait pas de soutien-gorge. Je pouvais voir l’ovale de ses seins depuis les bords. Mais ce qui m’a vraiment rendu plus bĂȘte, ce sont ces cuisses lisses et exagĂ©rĂ©es de Jennifer Lopez avec ce string rouge. Il se mit directement au lit. J’Ă©tais juste restĂ© debout lĂ  d’une maniĂšre choquĂ©e. “Allez, commence maintenant.”dit-il. Je me suis secouĂ©, je suis revenu Ă  moi-mĂȘme. J’ai dit (cette salope se vengera avec moi. Ne t’enfuis pas, mon fils, fais en sorte que ça te plaise). Je marchai lentement vers le lit. J’ai mis ma bite juste au-dessus de son cul et j’ai commencĂ© Ă  lui frotter le dos. Je caressais lentement le merveilleux corps sous moi. En descendant, j’ai mis mon visage prĂšs de son dos. J’ai bougĂ© mon souffle lĂ©gĂšrement dans son corps. Tante Halima avait littĂ©ralement fondu sous moi. Je lui ai attrapĂ© le cul. J’ai commencĂ© Ă  te mordre les fesses. Il ne rĂ©agissait pas du tout


Je l’ai attrapĂ©e, j’ai baissĂ© sa culotte. Maintenant, il y avait Ă©videmment une chatte affamĂ©e sous moi qui venait d’ĂȘtre nettoyĂ©e, attendant d’ĂȘtre baisĂ©e, brĂ»lante. Et ma tĂąche Ă©tait de la baiser jusqu’au matin. Je me suis dĂ©shabillĂ©e immĂ©diatement. J’ai lĂ©chĂ© tante Halima de ses orteils Ă  sa chatte. J’ai pris les lĂšvres de sa chatte dans ma bouche et j’ai claquĂ© 77 coups de langue par minute dans son clitoris avec des mouvements de langue en sĂ©rie. Il se vidait littĂ©ralement comme une cascade. C’Ă©tait un cri hurlant. Juste au moment oĂč je pensais que quelqu’un entendrait, j’ai vu Cansel Ă  la porte. Mais je n’ai pas rĂ©agi. J’ai continuĂ©. “Sok il maintenant soooookk.” J’ai pris les jambes de tante Halime sur mon Ă©paule pendant qu’elle gĂ©missait. J’ai commencĂ© Ă  insĂ©rer lentement ma bite dans sa chatte, qui Ă©tait dĂ©jĂ  trempĂ©e par l’Ă©jaculation, devant le parcours de sa fille. Ami Ă©tait super pour une femme qui a donnĂ© naissance Ă  2 enfants. En tout cas, YĂŒksel abi ne pouvait pas trouver le temps ou le soin de baiser sa propre femme en baisant d’autres Ă©pouses. Alors que je l’insĂ©rais lentement, j’ai soudainement enracinĂ© sa chatte avec un gaz. J’ai commencĂ© Ă  accĂ©lĂ©rer. Tante Halima a pris un oreiller dans sa bouche et mangeait officiellement l’oreiller pour que personne n’entende. Je pompais comme un fou, pompiste YĂŒksel Ă  la femme de ton frĂšre. La femme de l’homme qui a baisĂ© qui sait dont les femmes gĂ©missaient sous moi maintenant. Je me vengeais de tous les parrains qui ne pouvaient pas avoir leurs femmes, peut-ĂȘtre de frĂšre YĂŒksel. aprĂšs environ 15 minutes, j’avais l’impression que j’allais jouir. Je l’ai immĂ©diatement sorti et j’ai mis ma bite dans sa bouche. La salope a littĂ©ralement bu un verre plein de mon sperme. Il suçait ma bite comme une paille dans sa bouche et la suçait. Je savais que tu n’Ă©tais pas encore rassasiĂ©, mais j’avais l’esprit sur Cansel.

La prochaine chose que je savais, Cansel n’Ă©tait pas Ă  la porte. J’ai laissĂ© tante Halima au lit, je me suis levĂ©. Tante Halima a dit: “OĂč vas-tu, mari? Je n’en ai pas encore assez de toi.”il disait. Je suis immĂ©diatement allĂ© dans la chambre de Cansel. Je l’ai regardĂ© assis sur le lit. Mais sa main est dans sa chatte. Il semblait bouleversĂ©. Alors je me suis approchĂ© de lui avec ma main sur ma bite. Je l’ai attrapĂ© et l’ai soulevĂ© par le bras. Je me suis dĂ©shabillĂ©. Il ne s’y est jamais opposĂ©. Il a juste regardĂ© le sol avec une attitude gĂȘnĂ©e. Quand je me suis penchĂ© pour enlever sa culotte, j’ai vu sa magnifique chatte fraĂźche et je n’ai pas pu rĂ©sister Ă  lui donner un baiser innocent. Je l’ai emmenĂ©e par le bras dans la chambre pendant que je la tenais. Tante Halima se leva aussitĂŽt. “Que se passe-t-il, Gokay? Pourquoi Cansel est-il nu? Pourquoi l’as-tu amenĂ© dans la chambre?”quand j’ai dit bla bla bla, Cansel s’est penchĂ©e et a pris ma bite dans sa bouche. Il m’a lĂ©chĂ© une fois et s’est tournĂ© vers ma tante et a dit: “Maman, si tu m’empĂȘches de le faire avec Gokay, je parlerai de toi Ă  mon pĂšre. Je vais mĂȘme le rĂ©pandre dans tout le quartier!”dit-il. Et il a continuĂ© Ă  lĂ©cher. Face Ă  cette attitude, il s’est rendu compte qu’il ne pouvait rien faire d’autre que de se taire et de me laisser faire, et il est allĂ© derriĂšre sa fille et a commencĂ© Ă  l’embrasser dans le dos.

Quand ma bite est devenue comme un pieu, j’ai soulevĂ© Cansel, l’ai allongĂ©e sur le dos sur le lit. J’ai Ă©cartĂ© ses jambes et lĂ©chĂ© sa chatte jusqu’Ă  ce qu’elle arrose. Elle sentait bon, con. La douce tali Ă©mettait des sons entre gĂ©missements et sifflements. DĂ©c. Quand elle est arrivĂ©e Ă  la consistance de la chatte, j’ai attrapĂ© ma bite et mis sa tĂȘte contre sa chatte. “N’aie pas peur, mon amour. Ça ne fera pas mal du tout, je promets, je promets.” J’essayais de calmer son excitation. Tante Halima a fait semblant de m’embrasser Ă  l’oreille et a dit: “Je ne veux pas que ma fille soit blessĂ©e pendant longtemps. Poussez-le soudainement!”dit-il. Alors j’ai hochĂ© la tĂȘte et enracinĂ© ma bite dans mon Cansel. Il laissa Ă©chapper un gĂ©missement. Et je regardais le sang couler avec le plaisir d’aller Ă  la racine, et j’enracinais ma bite comme un piquet de fer dans ma Fatigue. C’Ă©tait tellement serrĂ© qu’en deux ou trois minutes j’ai Ă©jaculĂ© dans Cansel.

Bref, je suis tombĂ© au lit. Je me suis reposĂ©. Je me suis levĂ©, je suis allĂ© aux toilettes, tante Halima Ă©tait dans la salle de bain. Au fait, j’ai dit de baiser cette salope dans la salle de bain. J’ai immĂ©diatement mis ma bite dans sa bouche. Il l’a ramassĂ© tout de suite, salope. Je l’ai mis dans la machine Ă  laver. J’ai baisĂ© sur la machine dans le courrier. Je n’ai plus baisĂ© Cansel cette nuit-lĂ . J’ai baisĂ© tante Halima pour 3 mails de plus jusqu’au matin. Puis quand je me suis levĂ© le matin, il n’y avait ni Halime bhabha ni Cansel avec moi. Tante Halima entra dans la chambre. Il m’a embrassĂ© sur les lĂšvres et m’a dit: “Allez, somnolent, le petit dĂ©jeuner est prĂȘt.”dit-il. Je me suis levĂ© et nous avons dĂ©jeunĂ©. La brise allait au parcours. Elle l’a croisĂ©, tante Halima. Ensuite “ ” Ouvrons le magasin.”dit-il. Cansel ne s’Ă©tait pas levĂ© pour le petit dĂ©jeuner. J’ai demandĂ©. “Eh bien, ne vous inquiĂ©tez pas, laissez-le se reposer un peu.”il a dit, tante Halima. Je suis donc restĂ© dans ceux-ci pendant 4-5 jours. J’ai baisĂ© tante Halima tous les soirs jusqu’au matin. YĂŒksel abi est arrivĂ© 2 jours plus tard


Un jour, le magasin est trĂšs frĂ©quentĂ©. Depuis combien de temps j’ai aussi Ă©tĂ© incapable de baiser tante Halima. Le compartiment oĂč se trouve l’ordinateur principal est assez haut. Il y a un tabouret de bar comme ça devant toi ou quelque chose comme ça. Seule la tĂȘte de la personne est visible. Je suis sur l’ordinateur principal. Tante Halima est aussi avec moi. YĂŒksel abi joue Ă©galement au comptoir avec les enfants. Il s’est vraiment emportĂ© avec des Ă©couteurs et des trucs. Son dos est face Ă  nous. Quand j’ai rĂ©alisĂ© cela, j’ai dit Ă  tante Halima: “Tu m’as tellement manquĂ©.” j’ai dit, j’ai mis ma main sur ton cul. “Qu’est-ce que tu fais? S’il voit YĂŒksel, il nous tuera!”dit-il. Je me suis dit “ ” Écoute, il est tellement immergĂ© dans le jeu qu’il ne le voit pas.J’ai dit. J’ai soulevĂ© sa jupe. J’ai enlevĂ© sa culotte sur le cĂŽtĂ©, je viens de passer derriĂšre tante Halima dans le compartiment oĂč nos tĂȘtes Ă©taient visibles. J’ai crachĂ© ma bite. J’ai lĂ©gĂšrement penchĂ© ma tante en avant et l’ai placĂ©e dans la chatte. Allez et venez pendant que vous le faites, levez-vous soudainement, frĂšre, “Gökay jette la cigarette.”dit-il. J’ai jetĂ© le paquet de cigarettes dans la robe du soir pendant que ma bite Ă©tait dans la chatte de sa femme. “Merci, coach.”il a dit, mettez les Ă©couteurs, tournĂ© devant lui. Alors j’ai attrapĂ© la taille de tante Halima et je me suis enracinĂ© comme un fou. J’ai rĂ©alisĂ© que je serais vide en moins de 5 minutes. J’ai sorti ma bite. J’ai pliĂ© tante Halima et Ă©jaculĂ© dans sa bouche


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

free porno pornos frei porno deutsches porno iphone porno kamera porno student porno blonde porno creampie porno massage porno sleeping porno mom porno sister porno
© 2023 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice fĂŒr Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochlĂ€dst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst außerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Auf wirst du außerdem exklusive Pornoproduktionen finden, die von uns selbst gedreht wurden. Durchstöbere all unsere Sexkategorien und entscheide dich fĂŒr deinen Favoriten: Amateur-Pornovideos, Analsex, Große Ärsche, Freundinnen, Blondinen, BrĂŒnetten, etc. In den entsprechenden Rubriken auf unserer Website sind außerdem auch Pornofilme zum Thema Gays und Shemales zu finden. Das Anschauen der Pornofilme ist vollkommen gratis! offre un servizio gratuito di hosting per video porno. Puoi creare il tuo account utente verificato per caricare video porno sul nostro sito in diversi formati. Ogni video che caricherai verrĂ  gestito entro 5 giorni lavorativi. Puoi anche usare il nostro codice embed per condividere i video su altri siti. Su troverai anche produzioni porno esclusive girate da noi. Naviga liberamente fra le sezioni categorizzate di sesso e scegli la tua preferita: amatoriale, anal, culone, fidanzate, bionde, more, ecc
 Potrai anche trovare porno gay e video porno trans nelle rispettive sezioni del nostro sito. Tutti i video porno sono visibili gratuitamente!